Ville de Groixvideo buzz

Molière par J-P Cruz

La neige tombait à gros flocons

Sur ces petites routes impraticables

Ou nos chevaux, nous devions

Les tirer un a un de ces crevasses

 

Gelés, comme nos pauvres petits corps.

Mais Molière et sa troupe d'enfant de la balle

Riait de tout cela.

L’important était de jouer,

 

D’installer dans ce froid hivernal

Notre théâtre à ciel ouvert.

Molière, oui ! C’est bien moi,

Le fameux malade imaginaire…

 

Le bourgeois gentilhomme !

Pour vous servir et tant d'autres

Pièce ou le rire, je vous le dis

Prend toute sa place

 

Avec ironie, sarcasme, malice,

Je décortique les vies

De ses messieurs, mesdames.

Dames trop bien portantes à mon gout

 

Ou vous, mon public fidèle

Passez vous-dis-je de bon moment

La réalité parfois de mes textes

Donne toujours un sens bien approprier

 

À toutes ces situations

Comme mes femmes savantes.

Je suis un auteur bien dans mon époque

Dans mon petit théâtre de peu de fortune.

 

Je réussis fort bien cette entreprise

Avec les moyens du bord

Des costumes rafistolés cousus parfois

A la va vite et pour cause

 

Tous les soirs ont joue

La comédie humaine si enrichissante

Et si pleines d'imprévue…

Comme ce soir là un homme masqué vint

 

Voir mon spectacle au milieu

De pauvres gens qui eux

Avaient remarqués cet homme riant

Aux éclats se tapant sur le ventre.

 

Là, un murmure se fit entendre

« Le roi soleil est parmi nous »

Crie le public debout

Sous les rafales de vent.

 

Mais qu'importe, la comédie

Devait vous dis-je être jouer.

Ma troupe fit semblant de ne rien écouter

Ni d’entendre

 

Le roi soleil est là !... Molière aussi !!

Crie le public heureux

Qui lui, continue à se tordre de rire

Dans cet hiver froid rigoureux

 

Le roi une fois que ma pièce de théâtre fut terminer,

Applaudit oui à deux mains

Tout en enlevant son masque,

Il vint me voir cet homme beau

 

En costume d'or et argent

Dans ma loge, ma roulotte.

Puis il me dit : « Vous êtes à mes yeux

Un grand auteur monsieur Molière.

 

Je n'ai jamais tant ri,

Tant vos textes sont si prés de cette vérité.

Nous sommes certes dés notre naissance

Fortunés monsieur Molière.

 

Là, nous prenons conscience par vos actes bien dits

Que nous ne sommes supérieurs en rien au néant.

Alors je vais y remédier. Monsieur Molière,

Mon peuple sera mis en lumière

 

Ne suis-je pas le roi soleil Monsieur Molière ?

Je vous invite avec votre troupe

Dans mon antre enchanteur

Ou je voudrais que vous soyez choyez à mes soins monsieur Molière.

 

La France entière même l'Europe

Vous sera ouvert ! Que ceci soit écris … »

Un roi ne manque jamais à sa parole

Et voilà, que ma destinée fut tracée.

 

Par ce roi, mon bienfaiteur

Louis le quatorzième, un roi soleil qui ne l'était pas

Mais qui avait un cœur gros comme cela,

Et Molière fut là... Combler

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 28/12/2011

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site