Ville de Groixvideo buzz

Jungle (extrait n°1).

Protected by Copyscape Duplicate Content Finder

 

Avant de reposer dans les bras de Morphée, il pense à ses parents, à sa mère si sensible et à son père inquiet. Il pense à son cancer, à ses médicaments emportés par l’avion dans sa course sur le fleuve.

Sa maladie ?.. Il la connait par cœur, elle lui ronge la vie depuis plusieurs années.

C’est un carcinome fibrolamellaire qui est une tumeur très rare et touche principalement le foie. Elle est cinq cent fois moins fréquente que son homonyme hépatocellulaire, ou cancer primitif.

Elle se distingue chez les enfants, les adolescents ou les adultes jeunes, bien souvent avant l' âge de vingt cinq ans et elle survient généralement sur un foie sain de toute infection. Cette maladie atteint avec une égale fréquence les filles et les garçons, cela n’a aucune importance. Les signes révélateurs sont ceux de toute tumeur au foie.

Depuis quatre ans déjà Lillian se bat contre cette misérable maladie et il est fatigué. De chimio en chimio, il n’a plus de cheveux, son corps est blanc laiteux recouvert de pustules. Lillian ne joue pas avec les autres enfants, car pour eux, il est trop petit, trop faible, on lui donne dix ans, et puis ce ventre ridicule, ce ventre si gros pour un petit garçon... La marmaille en ricane et lance des quolibets comme on jette des pierres, lapidant le gamin sous des monceaux de rires.

A la fenêtre de sa chambre, caché par les rideaux, souvent il les épie. Il y a Marion, Morgane et Virginie, il y a Kévin, Mathieu, Brahim et tous les autres qui jamais n’entrent dans son jardin, jamais ne frappent à sa porte. Lillian n’a pas d’amis ou ils l’ont oubliés, et puis il est si laid...

C’est l’heure que choisi le singe hurleur pour quitter la cavité remplie de feuilles mortes ou il passe ses journées à l’abri de la lumière. Tout d’abord il s’étire longuement, fait craquer ses muscles froids, puis il baille aux corneilles découvrant des canines longues et fortes comme des armes de guerre. Ensuite il enroule fermement sa queue autour d’une branche, s’assied sur son derrière, ouvre toute grande sa gueule et pousse un hurlement terrible, comme un cri de défi à la forêt sauvage. Puis il s’élance...

Le singe est conscient de sa force et il fonce dans la canopée, sans élégance, comme une brute, brisant tout ce qui s’oppose à son passage. Le bruit est effrayant et il s’approche de l’enfant qui ressent un danger..

 Soudain! C’est le silence... Lourd... Pesant... Même le chant des grenouilles ne se fait plus entendre.

Alors, surgissant des ténèbres et dans un grand fracas, l’animal atterrit. Son cri terrifie le gamin qui sursaute et se retrouve debout, la machette à la main. C’est un mâle qui doit s’imaginer que le gosse est sûrement un rival et il entre dans une colère folle. Il casse des branchages, les projette en l’air, frappe sur le sol avec ses mains puissantes, se précipite vers Lillian en lui montrant les crocs, puis s’arrête lorsqu’il est à deux pas et recule en grognant.

Pourtant, jusqu’alors, Lillian était persuadé que le singe hurleur était une bête placide, voir timide. Il n’imaginait pas qu’il puisse faire preuve d’une telle démonstration de force, d’une telle rage. C’est un gros spécimen, un animale d’un mètre avec des bras démesurés et il est fou furieux.

Puis voila qu’il charge encore, mais cette fois il approche tout prêt, ses crocs énormes frôlent la jambe du gosse terrorisé. L’animal en furie ne parvient pas à mordre mais il laisse sa salive sur la jambe du gamin. Vexé d’avoir raté son coup, le singe part dans une course folle, il soulève des nuages de poussière, il balance des tourbillons de feuilles, de branches et de morceaux d’écorce. Ensuite, il entame une ronde ou il tourne sur lui-même comme un chien mors sa queue, puis attaque à nouveau... Cette fois il bondit pour atteindre le visage du gosse à peine plus grand que lui, il arrive tellement prêt que Lillian peut sentir son haleine.

Le petit homme n’a plus le choix, sans même s’en rendre compte l’arc est déjà bandé, la flèche pointant tout droit sur le singe dément. Lillian attend quelques seconde... Le singe est là, face à lui, la gueule monstrueuse éclairée par un rayon de lune. Les babines retroussées sur ses crocs redoutables, il fixe le gamin avec des yeux méchants. Puis de tous ses poumons, il pousse un cri de rage, et c’est l’ultime attaque...

 

 

beudjull-noir.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 07/11/2011

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×