Ville de Groixvideo buzz

Mayotte, départementalisation

 

           Un article intéressant sur le sujet retrouvé sur la toile...   

                                    Non à la départementalisation de Mayotte

Dans le numéro 61 de l’hebdomadaire Marianne du 10 janvier 2009, Guy Sitbon consacre un article à l’île de Mayotte, article intitulé « Mayotte. La France réinvente le bon vieux temps des colonies ». Sitbon est opposé au projet gouvernemental de départementalisation de Mayotte et l’exprime : « Nous devons bien nous mettre dans la tête que tous les Comoriens sont chez eux à Mayotte et que nous y sommes les étrangers. Ce qui ne nous interdit pas, loin de là, d’aller vivre à Mayotte et dans les pays africains qui nous invitent (...) mais créer un 101ème département comme on s’apprête à le faire, c’est se tromper de siècle. Le président et le Parlement seraient bien inspirés de différer le référendum du 29 mars. Car ils sont sans doute en train de faire ce qu’on appelle en bon français une belle connerie. » Il ajoute par ailleurs que « on aboutit à une première observation irréfutable, population entièrement africaine. »

Mayotte ne fut conservée par la France que par décision de son gouvernement, bien que faisant partie naturellement des Comores, îles indépendantes. Il y a quelques années, l’île voisine d’Anjouan avait souhaité quitté les Comores et rejoindre la France, ce que cette dernière s’était fort heureusement gardée d’accepter. Mayotte a défrayé la chronique en raison de flux migratoires importants, Sitbon affirme que 60% des habitants sont d’origine étrangère, et en tout état de cause, 30 à 40% des habitants sont entrés illégalement sur ce territoire comme clandestins. Pour cette raison, le secrétaire d’état à l’outre-mer du dernier gouvernement Raffarin, François Baroin, avait préconisé d’appliquer à Mayotte le principe du droit du sang afin de couper l’appel d’air et d’éviter que les enfants de parents clandestins bénéficient de la nationalité française.

Or, le président Nicolas Sarkozy a décidé de proposer aux mahorais un référendum le 29 mars pour départementaliser ce territoire, pour que désormais il soit pleinement intégré à la république. On notera que le président s’est bien gardé de proposer un référendum national, et nous verrons plus loin pour quelle raison.

Si l’on s’intéresse de près aux données démographiques de Mayotte, nous apprenons qu’en 1958 l’île n’était peuplée que de 23.000 habitants, alors que cinquante ans plus tard, elle est peuplée de 187.000 habitants, soit une progression, véritablement colossale, de 700% en un demi-siècle. Selon Sitbon, 90% des habitants sont musulmans, et selon Wikipedia, ils seraient en réalité 98%. Les Français « de souche » ne sont que 1%.

Nous l’avons vu, 30 à 40% des habitants sont clandestins et 63% de la population a moins de 25 ans. La population croit de 4% par an et si la métropole a un taux de natalité d’environ 2 enfants par femme, à Mayotte, le taux de natalité en 2000 était de 6.3 enfants par femme, soit un taux comparable à celui du Tchad.

Il s’agit donc d’un pays africain que par un navrant néo-colonialisme la France a conservé dans son giron et veut formaliser cet état de fait par la départementalisation. Non seulement la départementalisation occasionnera un coût considérable pour le contribuable français mais elle constituera aussi un formidable appel d’air pour les populations comoriennes. Pour nous, socialistes européens, il va de soi que non seulement Mayotte ne doit pas devenir un département français mais que cette île doit devenir un territoire indépendant. Il convient de finir la décolonisation au lieu d’entretenir une nostalgie coupable envers l’empire colonial disparu.

Nicolas Sarkozy n’a pas voulu proposer un référendum national parce que celui-ci aurait amené des débats pertinents qui auraient dérangé le conformisme politique actuel, qui auraient surtout informé les Français de la situation là bas. Il est probable que, compte tenu de la situation démographique et migratoire de Mayotte, qui aurait alors été dévoilée à un large public, les Français se seraient opposés à cette départementalisation. Aussi le président ne leur pose simplement pas la question. Compte tenu de l’assistance économique de la France à Mayotte, le résultat ne fait malheureusement aucun doute, Mayotte deviendra le 101ème département français.

 

Mayotte, nouveau département français 

Mayotte, ile musulmane où fleurissent écoles coraniques et polygamie, est devenu le 101ème département français.


Les Français n’ont pas été consultés mais qu’on se rassure, les Mahorais (bien connus pour leur racisme, demandez aux Comoriens) ont voté à 94.5% pour la départementalisation (dans un scrutin tout à fait démocratique, avec tabassages et menaces de mort contre les militants du Non qui de fait ne pouvaient pas faire campagne) qui leur ouvre droit au RMI et allocs en tous genres. C’est beau de voir un tel attachement à notre Patrie.


Pourquoi ne pas organiser un référendum au Sénégal ou au Cameroun pour voir s’ils ne veulent pas redevenir français (en échange d’allocations, pour les remercier de nous faire l’honneur d’être leurs compatriotes)?

 

Gulubre, le 18/01 à 10:47

Colonies ?
Quand l’expansionnisme français étouffe la métropole ! Sous prétexte de base avancée française dans l’Océan Indien on vide encore un peu plus nos caisses CAFAL et de Sécurité Sociale ! Mayotte est une île où 160.000 habitants sont presque exclusivement musulmans et où l’Islam occupe une place importante dans la vie quotidienne. Les musulmans de Mayotte préviennent déjà qu’il n’y aura "pas de raison de craindre une montée extrémiste" tant que "les Mahorais pourront apprendre et pratiquer leur religion sans entrave". Bref c’est eux qui décident contre toute logique Républicaine… Bonjour l’avenir… Encore une colonie française qu’on va pas tarder à voire dans nos banlieues ! Il faut arrêter de jouer sur l’échiquier mondial comme les Américains… On n’en a pas les moyens !

Quelques chiffres éloquents:
« le coût de la lutte contre la répression de l’immigration clandestine à Mayotte : 70 millions d’euros ; le coût de la coopération avec l’Union des Comores : 20 millions d’euros ; le budget de l’Union des Comores : 40 millions d’Euros; le budget de la Ville de Mamoudzou : 43 millions d’Euros pour 53 000 habitants ».

 Le 21/10/2011

Il était du devoir du gouvernement français d’informer les Français. Il aurait dû leur dire la vérité, au sujet de Mayotte. Leur avouer que 60% de leurs nouveaux « compatriotes » ne parlent pas français et que la polygamie est une pratique courante et acceptée à Mayotte.

Qu’en l’an 2000, 35% des hommes et 40% des femmes étaient analphabètes (je doute que ces chiffres aient beaucoup évolué, depuis).

Que la charia a plus de valeur, aux yeux des Mahorais, que les lois de la République. Que jusqu’à la récente départementalisation, seuls les cadis (juges islamiques) rendaient la justice, en matière de statut personnel.

Que la superficie de cette île est de 376 km2 contre 4000 en moyenne pour un département "normal".

Enfin, le gouvernement français n’aurait-il pas dû prendre conscience que cette départementalisation constituait en fait une véritable bombe à retardement ? [...]

La situation est devenue incontrôlable : les CRS sont hyper violents et tiennent des propos racistes, du coup les Mahorais aussi. Ça monte…

Mercredi, on a voulu faire une AG de crise pour l’école qu’on a dû fermer, mais les maîtresse n’ont pas pu venir car, toute La Rampe s’est calfeutrée après des menaces d’invasion du quartier des Blancs.

A Bandrélé, pas une nuit sans un viol et des agressions violentes sur les Mzungus (Blancs).

Beaucoup cherchent à partir par tous les moyens, même si l’accès à l’aéroport est quasi-impossible, à cause des barrages et de la barge qui ne fonctionne quasiment pas.  

Rue 89  

Témoignage 22/10/2011 :

La haine du blanc qui ressurgit encore. "Certains manifestants disent que les blancs qui resteraient à Mayotte allaient le payer, s'alarme Emmanuelle. Quand on entend ça, on a peur." "On entend à la radio certains dire qu'ils vont aller prendre l'argent où il se trouve c'est-à-dire chez les blancs", relate Pierre. Tous déplorent enfin le peu d'attention accordée par la métropole à tous ces problèmes.


    Mayotte hebdo 07/12/2011

    Un Mahorais à la tête des Comores en 2016  ?

Dans une interview accordée au quotidien comorien Albalad,un ancien ministre des Comores, Mouhtar Ahmed Charif, évoque la présidence tournante de 2016 avec la possible élection d’un mahorais. En effet, selon le schéma comorien qui souhaite le retour de Mayotte dans le giron des Comores, l’île aux parfums devrait prendre la tête de l’archipel dans 5 ans. Alors que certains hommes politiques remettent en cause ce système de présidence tournante, Mouhtar Ahmed Charif admet que "la tournante n’est pas démocratique, elle a été instituée pour résoudre le problème du séparatisme anjouanais", mais ajoute que "nous ne pouvons pas parler de suppression de la tournante tant que les 4 îles qui composent l’archipel des Comores n’auront pas présidé aux destinées du pays". Ce qui induit donc, que tant que Mayotte n’aura pas assumé la présidence, le système ne pourra être abrogé.

"Nous avons un archipel de 4 îles. Cela a été reconnu par la communauté internationale. Nous avons une Constitution qui donne l’obligation à chacune des îles de présider aux destinées du pays. Je souhaiterais que le 26 mai 2016, un Mahorais soit à la tête de l’Union des Comores", poursuit l’ancien ministre. "Il faut sensibiliser les Mahorais, [leur dire] qu’ils ont les mêmes droits et devoirs que leurs frères.
Les partis politiques devraient intégrer aussi dans leur programme l’option de confier la destinée des Comoriens aux Mahorais à partir de 2016. L’assemblée nationale doit prendre une résolution rappelant aux autorités et la population qu’en 2016, le président sera un Mahorais. Il faut qu le président Ikililou Dhoinine
l’annonce solennellement lors de la prochaine AG de l’Onu, comme l’a fait Mahmoud Abbas en voulant créer l’Etat palestinien."


 
Page Suivante »

beudjull-noir.gif
Commentaires (1)

1. omar 03/11/2011

j'aime pas les propos que vous portez sur mon île......c'est vous les racistes en vérité

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 07/12/2011

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site