Ville de Groixvideo buzz

Biographie, Von Richthofen Manfred.(Le Baron rouge).

Biographie de Manfred VON RICHTHOFEN

 

              "En désignant son avion il succomba à ses blessures après avoir soupiré Kaputt (foutu)".

                                                Citation Von Richthofen.

Manfred Albrecht, Baron von Richthofen (Breslau, 2 mai 1892 - Vaux-sur-Somme, 21 avril 1918) était un aviateur allemand plus connu sous les pseudonymes Petit Rouge, le Diable Rouge et le Baron Rouge. Il est resté une légende de l'aviation de la Première Guerre mondiale.

Avec 80 victoires confirmées, il est l'as des as de la Grande Guerre. Hauptmann dans la célèbre Jasta 11, il volait dans son Fokker Triplan Dr1 rouge vif, ce qui lui valut son surnom. Il voyageait de ville en ville avec ce qu'il appelait son cirque volant.

 

Une brillante carrière

Il excelle dans la tactique et le combat aérien. Avant la fin de 1916, il pilote un Albatros D.II. Durant l'été 1916, pour son 18e succès, il reçoit la médaille Ordre Pour le Mérite, la plus haute distinction dans l'armée allemande à l'époque. Ce n'est qu'en septembre 1916 qu'il change d'appareil pour passer sur le triplan qui le rendra célèbre, le Fokker Triplan Dr1. Le 23 novembre 1916, il tue l'as britannique, Lanoe Hawker. Durant le seul mois d'avril 1917, il abat 20 avions britanniques portant son total à 52 appareils ennemis. En juillet de la même année, il est sévèrement touché à la tête. Cette blessure lui laisse des séquelles, son comportement change et il souffre de nausées et de maux de tête.

En 1918, Richthofen est devenu une légende. Les dirigeants allemands craignent que sa mort, en quelque sorte inévitable s'il continue à piloter, ne produise un effet néfaste sur le moral des troupes et de la population allemande. Malgré les pressions, il refuse de partir à la retraite alors que d'autres tombent sur le champ de bataille.

Sa dernière mission.

Le 21 avril 1918, après avoir décollé du terrain de Cappy avec neuf autres pilotes dont son cousin Wolfram von Richthofen, dont c'était l'une des premières missions, son escadrille rencontra les Sopwith Camel de l'escadrille 209 de la Royal Air Force. Le jeune lieutenant canadien Wilfrid May vit que Wolfram von Richthofen restait, comme lui, à l'écart de la bataille, et le prit en chasse. Voyant son cousin menacé, Manfred von Richthofen poursuivit à son tour Wilfrid May, dont la mitrailleuse s'était enrayée et qui cherchait à son tour à s'éloigner. C'était généralement la technique habituelle de Richthofen de rechercher les avions en difficulté puis de les prendre en chasse. Cependant il prenait aussi soin, depuis des années, de ne pas aller au-dessus des lignes ennemies, ce qu'il fit pourtant ce jour-là. On suppose qu'il était peut-être plus fatigué que d'habitude, ou bien que la bataille aérienne s'était insensiblement déplacée vers l'ouest, au-dessus des lignes alliées. Voyant le triplan de Manfred von Richthofen en train d'attaquer May, le capitaine Arthur Roy Brown, autre pilote canadien, décida de le poursuivre à son tour, et bientôt les trois avions se trouvèrent à très basse altitude juste à l'ouest de la zone morte entre les deux fronts. Richthofen cessa alors sa poursuite, mais il semble qu'il ait alors mal évalué sa position exacte, car quand il fit demi-tour pour revenir vers la zone allemande, il survola l'une des portions les mieux défendues de la Somme.

 

Le triplan se posa intact. Certains témoins affirmèrent que Richthofen était mort aux commandes, d'autres disent que le pilote était encore vivant et succomba à ses blessures plusieurs minutes après, non sans avoir soupiré Kaputt (foutu) en désignant son avion. Tous ces faits sont remis en question et les véritables circonstances demeurent floues. Le Baron Rouge aurait pu être abattu par les batteries anti-aériennes dont celle de Cedric Popkin ou encore par les soldats australiens qui firent feu sur le triplan de l'Allemand. Bien que le tir qui lui fut fatal n'ait jamais été attribué officiellement, Arthur Roy Brown et les tirailleurs australiens situés au sol revendiquèrent cette victoire.

Le Baron Rouge n'avait qu'un seul impact dans la poitrine, une seule balle l'avait tué. La balle provenait d'un fusil. En 1935, le sergent Popkin écrivit une lettre avec une carte indiquant les derniers lacets de l'avion à un officier de guerre australien. Il indiqua avoir tiré de face et que l'avion a soudainement chuté. Il a alors cru l'avoir touché, mais son témoignage l'élimine. En procédant par élimination, avec des images de synthèse puis du matériel laser utilisé de nuit sur un avion cible, le documentaire démontre que le tireur ne fut pas un aviateur, le capitaine Brown, ni les autres tireurs au sol qui étaient Popkin et Buie dont on a aussi les photos. Ce fut un quatrième posté près de Buie, un soldat ordinaire dénommé "Snowy" Evans, un Australien qui était bien à la droite du Baron lorsqu'il est passé et dont on n'a aucune photographie et qui est mort en 1925.

L'officier en charge, le Major David Blake, suggéra que le baron avait été tué par une batterie anti-aérienne au vu des blessures constatées lors de l'autopsie. Avec l'accord des hautes instances militaires, Blake prépara alors des funérailles complètes par respect pour l'as. Manfred von Richthofen fut enterré au cimetière du village de Bertangles près d'Amiens, avec les mêmes honneurs militaires que les pilotes alliés, le 22 avril 1918, à proximité du lieu où son avion s'était posé. Après la fin de la guerre, sa dépouille fut enterrée au cimetière de Wiesbaden, en Allemagne, où reposent d'autres membres de sa famille.

 

La première tombe de von Richthofen se trouvait donc située immédiatement à droite à l'entrée du cimetière de Bertangles. Mais en 1919 le cercueil de Von Richtofen est transféré au Cimetière Militaire Allemand de Fricourt, toujours dans la Somme. En 1925 la famille Richtofen confie à son jeune frère, Bolko, la mission de faire rapatrier le cercueil en Allemagne. Après l'autorisation de la France, son cercueil passe le Rhin le 16 novembre 1925 et est accueilli par une foule recueillie à Kehl. Le cercueil est alors conduit à l'Invalidenfriedhof, l'équivalent de l'Hôtel des Invalides à Berlin. Mais il se retrouve alors dans le secteur Est de l'ancienne capitale du Reich et craignant que la tombe ne soit plus entretenue le fils de Bolko, Hartman, effectue des démarches auprès des autorités de l'Allemagne de l'Est. Au printemps 1975 l'autorisation est enfin donnée pour le transfert de la sépulture et Von Richtofen est enterré à Wiesbaden dans le caveau familial auprès de sa mère et de sa grand mère.

 

Œuvres influencées par le Baron Rouge  

Fiction

Le Baron Rouge apparaît dans l'une des histoires courtes qui forment l'album "Les Celtiques" dans la série Corto Maltese d'Hugo Pratt. Sa mort y est décrite comme étant le fait d'un tireur en état d'ébriété. Le film de Roger Corman "The Red Baron" (1971) retrace aussi son histoire. On "le" voit faire une courte apparition dans le très beau et très spectaculaire film de John Guillermin "le crépuscule des aigles" (1966)

Le Baron Rouge est également un personnage 'thématique' régulièrement incarné par Snoopy, le célèbre beagles blanc imaginé par l'auteur de bandes dessinées américain Schulz la niche au toit rouge de Snoopy faisant office du célèbre Fokker triplan du Baron. A d'autres moments, Snoopy incarne tout simplement 'l'as de la première Guerre Mondiale', et pilote un Sopwith Camel.

Dans Star Wars, le meilleur pilote de la Chasse Impériale est le Baron Soontir Fel. Chef du 181ème escadron, les appareils de cet escadron se démarquent par les bandes rouges peintes sur les ailes de leurs TIE-Interceptor. C'est sans nul doute un clin d'oeil à Manfred Von Richthofen.

Dans la série animée l'Ile aux Ours, réalisée par Jacques Peyrache, un des personnages secondaires pilote un avion rouge et blanc et est appelé le Baron Rose. Évidemment, ce personnage doit faire référence au célèbre Baron Rouge.

 

Il n'est pas question, dans cette affaire, d'opérer un quelconque amalgame entre le Baron Rouge et le Petit Chaperon Rouge car le premier, avec ses quatre vingt victoires homologuées et plus de cent quarante six victoires répertoriées, était plus une machine à tuer qu'une victime. Von Richthofen ne dédaignait pas les trophées et il envoyait à sa mère, afin qu'elle l'expose dans une des pièces du manoir familial, une relique de l'avion descendu.

Morceaux de toiles portant le numéro identificateur de l'avion, cocarde, hélices, casques, lunettes, bottes, étuis à cigarettes, remplissaient donc peu à peu son musée personnel qui fut détruit lors de l'avancée des troupes soviétiques en 1945.

Le Baron Rouge était très fier de son image et passait une bonne partie de son temps à se faire photographier dans des tenues avantageuses qui faisaient oublier sa petite taille. Il fut l'un des premiers à utiliser les services d'une agence de presse attitrée afin de faire valoir au mieux sa légende.

Il peaufinait particulièrement le choix des photos qu'il dédicaçait et envoyait à ses admiratrices et admirateurs en y ajoutant un mot personnel. Ce qui lui valait des aventure sentimentales souvent très en avance sur son époque.

Manfred était amateur de beaux cuirs, qu'il se faisait tailler sur mesure, et de fourrures, particulièrement de lynx et de loup. Une célèbre photo du Baron avec la casquette posée crânement de travers et un col relevé servit de modèle au " King " Elvis.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les frères von Richthofen :
119 victoires aériennes à eux deux.
Lothar (39) et Manfred (80)

Contrairement à Mannock, qui prenait de grands risques pour se poser à coté de l'avion qu'il venait de vaincre, ce qui lui valut de se faire tuer après sa 73ème victoire, le Baron Rouge envoyait une équipe rechercher le trophée tandis qu'il arrosait sa victoire. Son jeune frère Lothar, quand même crédité de quarante victoires, reprochait souvent à Mandred son coté froidement calculateur si imbu de son image de héros romantique.

Comme de nombreux pilotes allemands il possédait une mascotte, en l'occurrence un énorme dogue d'Ulm au pelage tigré qui répondait au nom de Moritz et qui, en l'absence de son maître, terrorisait le personnel.

Il est vrai que ce dernier accusait Lothar d'être un casse-cou brutal et sans cervelle. Lothar finit la guerre gravement blessé et se tua peu après dans un meeting d'acrobaties. 

Certains pilotes alliés, ainsi même que certains pilotes allemands comme Udet (62 victoires), faisaient grief au Baron Rouge et à son " cirque volant ", ainsi nommé à cause des multiples couleurs vives décorant les avions du Jasta 11, de plus souvent se livrer à la curée en choisissant de préférence des avions d'observation isolés qu'à un duel chevaleresque avec des avions de chasse performants.

D'un autre coté Von Richthofen laissa de nombreuses fois plusieurs de ses jeunes pilotes, dont Kurt Wolff (33 victoires), abattre leur avion, alors qu'il aurait pu le faire rapidement, afin de leur donner confiance. Mais le but de la chasse et particulièrement du Jasta 11 était bel et bien d'empêcher ces avions d'observation alliés de faire leur travail de renseignement de l'ennemi et non de se livrer à des exploits sportifs.

 

                                                                                                                                              Le cirque "Von Richthofen" en pleine action.

 

 

                                                                                                          A voir aussi

 

 

beudjull-retour-5.gif

Commentaires (1)

1. seotons 31/01/2011

Merci pour ce blog !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 21/10/2011

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site