Ville de Groixvideo buzz

Biographie, Teach Edward (Barbe noire).

 BARBE NOIRE

 Biographie de BARBE NOIRE

 Biographie de BARBE NOIRE

                  "Seuls le diable et moi savont ou se trouve mon trésor. Et le diable aura le tout !"

                                         Citation de Edward Teach. 

Barbe Noire:

(Vers 1680 - 22 novembre 1718), également connu sous le nom d’Edward Teach, Edward Thatch, Tash ou Tach et Edward Drummond (supposément son vrai nom et celui que lui donne Daniel Defoe) est un pirate anglais qui régna par la terreur sur les Caraïbes de 1716 à 1718).

Teach à un air imposant, avec une haute taille et une forte carrure. Il porte une barbe noire maculée de graisse, s’étalant sur sa poitrine. Son corps n’est jamais lavé. Il sent la sueur mélangée au Rhum et à la poudre de canon. Ses vêtements, déchirés par les nombreux combats, sont de couleur sombre, tâchés de sang et de boissons diverses. Certains capitaines se donnaient une image de gentleman vêtu de tissus fins et rares et préféraient la négociation. Barbenoire, préférait cultiver son image de furie, de monstre.

Barbe Noire avait l’habitude de porter, au combat ou non, plusieurs épées, couteaux et six pistolets. Il était connu également pour son habileté à coudre le chanvre et il avait l’habitude, avant les assauts, d’allumer des mèches de poudre à canon dans son abondante barbe noire, ce qui lui valut son surnom.Cependant, cette habitude rencontre le scepticisme de certains historiens. En effet, il est possible que cette image de « pirate à la barbe de flammes » ne soit qu’une des nombreuses exagérations dues à la notoriété toute particulière du personnage. Une autre version serait qu’il cachait des mèches à canon sous son chapeau et en attachait les tresses de sa barbe.

 

 

                                       

                                      Le pavillon de Barbe Noire :
 Diable tenant une lance qui transperce un cœur et qui tient un sablier dans son autre main pour signifier la fuite du temps.

 

On ne connaît pas bien la jeunesse de Barbe Noire. Il serait né en 1680 à Bristol en Angleterre. Sa carrière maritime commence sur un navire corsaire patrouillant les eaux proches de la Jamaïque pendant la guerre de Succession d’Espagne (1701 - 1714). En 1716, il rencontre à New Providence le pirate Benjamin Hornigold et rejoint son équipage. Il devient capitaine alors qu’il est au service de Hornigold le 28 novembre 1717 : ils capturent La Concorde, un navire français en provenance de Nantes et transportant des esclaves, près de la Martinique. Selon le gouverneur de l’île, Edward Teach commandait deux navires pirates britanniques, armés l’un de huit canons, l’autre de douze et embarquant un total de 250 hommes. La Concorde est un véritable trésor : une frégate de 300 tonnes armée de 40 canons, qui avait sillonné les côtes africaines et capturé de nombreux navires britanniques, hollandais et portugais. Barbe Noire lui donne le nom de Queen Anne’s Revenge (La Vengeance de la Reine Anne).

Pour que ses captifs sachent à quoi ils s’exposaient, il n’hésitait pas à trancher le doigt de quiconque hésitait à lui remettre sa bague. Barbe Noire se montrait tout aussi inflexible avec son équipage, en massacrant de temps en temps un ou deux marins histoire de rappeler qu’il était seul maître à bord.

Quand il s’ennuie, il tire dans le noir sur ses marins pour observer l’impact de ses balles sur leur peau. Il se justifie de cette phrase : " Si je n’en tuais pas un de temps en temps, ils finiraient par ne plus savoir qui je suis. "

Après une bonne prise, il enfouissait ses coffres sur une côte déserte aidé de un ou deux hommes. Il regagnait le navire seul. " Ils montent la garde ! " , disait-il. C’est vrai, ils montaient la garde… mais à l’état de cadavres. Barbenoire n’aimait pas les témoins.

 " Seuls le diable et moi savons l’emplacement de mon trésor. Et le diable aura le tout ! "
 

Il pille six autres navires en 1717, sur la côte américaine et dans les Caraïbes. Vers la fin de l’année, ils capturent un navire français chargé d’or, de pierres précieuses et d’autres richesses, après quoi les deux pirates se séparent : Barbe Noire se dirige vers l’Amérique alors que Benjamin Hornigold retourne à New Providence

 

 

 

Durant les deux années qui suivent, Barbe Noire se forge une solide réputation de pirate téméraire et cruel en attaquant régulièrement les installations navales et côtières des Antilles et de la côte atlantique de l’Amérique du Nord. Cette notoriété est renforcée lorsqu’il sort victorieux d’un duel contre le Scarborough, un bâtiment de guerre de la couronne de Grande-Bretagne armé de 30 canons.

Il continue d’attaquer les navires marchands, les forçant à laisser ses hommes monter à bord du navire et transborder toutes les richesses, les alcools et les armes. Si l’équipage n’offre pas de résistance, Barbe Noire laisse le navire repartir et continuer sa route. Sinon, ils sont tous tués.

Barbe Noire installe plusieurs quartiers généraux aux Bahamas ainsi qu’en Caroline du Nord et en Caroline du Sud. Il vit essentiellement sur l’île de New Providence où on l’appelle souvent Magistrat de la République des Corsaires. Le Gouverneur de la Caroline du Nord, Charles Eden, reçoit régulièrement des parts du butin en échange d’une protection non officielle et plus tard d’un pardon royal. Barbe Noire sera ensuite forcé de quitter New Providence lorsque le Gouverneur Woodes Rogers lance la chasse aux pirates.

 Barbe noire decapité

Retour à la piraterie:

Barbe Noire retourne à la piraterie quelques semaines plus tard. En 1718, il bloque le port de Charleston. Il capture le fils de Woodes Rogers et demande une rançon : liberté contre médicaments. Face à l’augmentation du nombre de ses attaques, Charles Eden perd patience et envoie des troupes à sa poursuite. Barbe Noire est acculé par le Pearl, un bâtiment de guerre de la Couronne de Grande-Bretagne dirigé par Robert Maynard. 

Au matin du 22 novembre 1718, l’abordage est lancé, un combat féroce s’ensuit. Teach et Maynard se retrouvent face à face. Chacun étant armé d’un sabre et d’un pistolet. Ils se livrent à un duel au pistolet. Teach est touché. Les deux hommes s’affrontent ensuite au sabre, celui du Lieutenant se brise sous les assauts de son terrible adversaire. Teach se rue sur lui pour lui porter le coup fatal, lorsqu’un matelot lui assène un coup de poignard à la nuque. Surmontant sa douleur, le sang l’inondant partout, Barbenoire continue à combattre courageusement en dépit de ses multiples blessures quand un autre matelot se mêle au combat et l’assaille de coups de couteaux. Enfin, Maynard le touche mortellement d’un coup de pistolet. Teach s’écroule.

On releva sur lui 25 blessures diverses dont 5 par balle. Maynard fit trancher la tête de Teach et l’exposa au sommet du mât afin de servir d’avertissement à tous les pirates qui se trouvaient aux Caraïbes où ailleurs. Une légende raconte que son corps après avoir été jeté à la mer, aurait fait 2 fois le tour du bateau à la nage avant de couler.

Bien que sa tête fut exposée par la suite en place publique, de nombreux marins et colons refusèrent de croire à sa mort… Et c’est ainsi que bien des actes de piraterie lui furent attribués à titre posthume.  

Comme beaucoup d’autres pirates célèbres, Barbe Noire est devenu une légende. On le représente avec une barbe tressée, aux bouts fumants, et avec des pistolets accrochés aux cartouchières qui lui bardent le torse. Il fait l’objet de documentaires, de films et de livres. Son bateau n’a jamais été retrouvé ainsi que son trésor.

 

 

En 1987, Phil Masters, pdg américain d’une entreprise spécialisée dans la recherche d’épaves, écume les bibiothèques et découvre un document important : un ancien compagnon de Barbenoire, capturé en octobre 1718 déballe tout ce qu’il sait à son procès contre une remise de peine. Il indique le lieu ou aurait sombré le Queen Anne’s Revenge, navire de Barbenoire : à l’entrée de la baie de Beaufort, à l’ouest, à 2 kms environ de la côte.


Phil Masters met 8 ans pour trouver l’argent nécessaire à cette campagne de recherche. Après de vaines recherches, en novembre 1996, à 8 mètres de fond, il découvre une ancre dépassant d’un monticule de sable. Il fouille en profondeur et trouve des boulets de canons et une cloche. Il pense avoir découvert l’épave du navire de... Barbenoire.
Seulement, les archives dénombrent 4 autres naufrages à cet endroit au XVIIIè s. : l’El Salvador en 1750, le Susannah en 1753, le Betsy en 1771 et le Polly  en 1793.
La cloche peut très bien venir d’un de ces bateaux.

En septembre 1998, l’Etat de la Caroline du Nord ainsi que plusieurs universités et entreprises participent aux fouilles officielles. De nombreux objets sont remontés à la surface tels que canons, bouteilles de gin... , et l’assiette en étain dans laquelle Barbenoire a peut-être pris son repas avant que le navire ne sombre.

Tout porte à croire qu’il s’agit réellement de l’épave du Quenn Anne’s Revenge. La forme des 3 ancres retrouvées et celles de plusieurs bouteilles évoquent un voilier du début XVIIIè s. . 18 canons assez différents les uns des autres évoquent qu’il proviennent de navires différents, donc ils ont sûrement été pillés. De plus, aucuns des navires coulés dans la région du XVIIIè s. n’en avaient autant sauf le Queen Anne’s Revange qui en possédait 40...
Mais qu’en est-il du trésor ?

                                   " Seuls le diable et moi..." disait  Barbe noire…      


                                        A voir aussi.

Marins-celebres_-2gif.gif

 

Page Suivante biographie Jack Rackam »

 

beudjull-noir.gif

Commentaires (2)

1. Gold D Nicolas 03/03/2010

Le gouverneur qui ordonna la traque de Teach ne fut pas Charle Eden mais Alexander Spotswood, gouverneur de Virginie.
M.Nigt, ministre de Charle Eden, ira même informé teach de la menace qui planait sur lui bien avant les faits.

La Virginie contrairement a la Caroline du Nord avait tout pour être riche et le rester longtemps...

2. gfbh 10/01/2011

Merci beaucoup de cette exellente biographie.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/01/2012

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×