Ville de Groixvideo buzz

Biographie, Madame de Fontenay.

 

                "J'aurais voulu être la maîtresse de Victor Hugo pas celle de Brad Pitt !"    

                                      Citation Geneviève de Fontenay.

 

               

                     Nationalité : française
                     Naissance : 30 August 1932 à Longwy (Lorraine)

Geneviève Mulmann s'inscrit d'abord à l'école hôtelière de Strasbourg, puis devient esthéticienne quelques semaines seulement. Puis chaisiere, à mi temps, au bois de boulogne pendant de nombreuses années. Élue Miss Élégance 1957, mannequin chez Balenciaga, elle rencontre Louis Poirot, alors président du Comité Miss France, avec lequel elle a deux fils, Ludovic (décédé à l'âge de 29 ans) et Xavier. Après le décès de son concubin Louis le 16 mars 1981, Geneviève reprend le comité avec Xavier. En 2002, ils vendent la partie commerciale et télévisuelle de leur entreprise à la société Endemol, qui produit des émissions comme Star Academy ou Secret Story pour une somme de 10 millions €. Son salaire en tant que directrice adjointe de la société Miss France était de 5000 euros par mois, initialement signé jusqu'en 2017.

 

Le 22 août 2002, elle se voit décerner la médaille du Mérite et du dévouement français, récompensant « le bien et la valeur », au cours de l'élection de Miss Seine-et-Marne 2002 à Lizy-sur-Ourcq, ville où elle passait toutes ses vacances chez ses grands-parents lorsqu'elle était enfant.

Contrairement à d'autres ambassadrices de la mode française qui estiment que le chic et le bon goût passent par un renouvellement constant des tenues, Genevieve de Fontenay possède un unique chapeau qu'elle ne change jamais en représentation. Il constitue sa marque de fabrique et lui vaut le surnom de "la Dame au Chapeau". Le répertoire de ses tenues, assorties et systématiquement noires et blanches, est lui aussi très limité et forme un look inchangé depuis 1957, année où il était à la mode. Les raisons d'un choix aussi rare dans le monde du spectacle demeurent inconnues.

Le nom « de Fontenay » est un pseudonyme qui aurait été adopté par Louis Poirot, son compagnon et le père de ses enfants, durant la Résistance. Cette appartenance à la Résistance a cependant été nombre de fois contestée et n'a, pour l'instant, jamais été avérée. Son fils, Xavier Poirot, a été déclaré à sa naissance en 1961, sous le patronyme de « Poirot de Fontenay ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Geneviève de Fontenay révèle que Paris Match a refusé de faire sa une avec Corinne Coman, élue Miss France 2003, parce que certaines personnes de la rédaction disaient « qu'une black en couverture ce n'était pas vendeur » ; Corinne fit la une de l'hebdomadaire seulement dans l'édition d'outre-mer et dans l'édition francophone pour les pays étrangers. Pendant l'élection de Miss France 2009, Geneviève de Fontenay a dit que les 36 candidates étaient la vitrine de la France multiraciale. Des candidates d'origine maghrébine ont déjà représenté leur région à Miss France comme Nawal Benlhal, Miss Lyon, élue troisième dauphine de Miss France 2001 et représentant la France à un concours international la même année ou Juliette Boubaaya, Miss Picardie 2009.

En novembre 2009, dans une interview à La Dépêche, Geneviève de Fontenay exprime son souhait de voir avant sa mort l'élection d'une Miss France d'origine maghrébine.

 

Révélations de Miss France 1961 qui déclare qu'à son époque la présidente du comité Miss France demandait à certaines des candidates au titre de poser pour des photos, seins nus de préférence, quelques jours avant l'élection nationale.

Lettre de Luce Auger. (Miss France 1961).

                                         Monsieur le Président,

J’ai appris que votre association soutenait Mademoiselle Valérie Bègue qui a été élue Miss France 2008 sur TF1. J’ai été moi-même élue Miss France 1961 le 31 décembre 1960 au Palais de Savoie à Aix-les-Bains. Dans toute cette “affaire” je trouve scandaleux l’attitude de Madame De Fontenay vis-à-vis de Valérie Bègue qui s’offusque de ces photos parues dans la Presse. Aussi je tiens à apporter mon témoignage quant aux agissements, à mon époque 1960/1961, du couple De Fontenay qui demandait à certaines candidates – dont je faisais partie – qu’il avait sélectionnées lui-même, quelques jours avant l’élection de “Miss France” 1961 de faire des photos “en pied” avec l’écharpe de “Miss France 61” que nous fixait Madame De Fontenay qui s’appelait Geneviève Mulmann à l’époque, pour le cas où l’une d’entre nous soit “élue”. Après cette première séance de poses, il fallait faire une photo de chacune des “Miss” sélectionnées par M. et Mme De Fontenay et poser “les seins nus” pour le même photographe en la présence de ces derniers, sous le prétexte de présenter ces photos sous forme de “press-book” à des peintres, photographes ou des sculpteurs susceptibles, par la suite de nous prendre comme modèles. (Ces photos étaient conservées par M. et Mme De Fontenay). J’avais moi-même refusé ce genre de photos, mais la plupart des autres jeunes filles “candidates” avaient accepté. J’ai été par la suite destituée de mon titre de “Miss France 1961” pour d’autres raisons.

je vous donne l’autorisation de relayer mes propos et les termes de cette lettre auprès des médias afin qu’ils puissent connaître la vérité historique sur les agissements du couple De Fontenay Louis et Geneviève. Je me tiens à votre disposition pour tous autres renseignements et informations. Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de mes sentiments distingués.

Luce Auger.

Voici le beau langage avec lequel a répondu Madame de Fontenay à Luce Auger.

“C’est une salope, une perverse, une méchante”, Tout est bidon ! C’est une ignominie!”
Cette femme a un désir de vengeance. Cette Miss a été destituée de son titre en 1961. Elle fait cela pour se venger en profitant des problèmes de Valérie Bègue. Cela ne m’empêchera pas de dormir!

 

C'est une femme jalouse, méchante et mal dans sa peau. En 2004 encore, elle m'écrivait des lettres pour que nous nous revoyons, elle m'avait même demandé si sa petite fille pouvait participer au concours des Miss France. Elle m'avait également sollicitée pour faire la préface d'un livre de recette de cuisine qu'elle avait écrit! Cette femme est une folle."

"Je persiste et je signe, je ne retire pas ce que j'ai dit. ("salope", N.D.L.R): je n'ai pas trouvé d'autre mot pour la qualifier".
 

Luce Auger, 74 ans, de son vrai nom Huguette Bellet-Oggeri, répond à son  ennemie sur Le Post :

Geneviève de Fontenay dit que vous mentez en disant qu'elle vous a proposé de poser nue en 1961...
"Je persiste... On a demandé à une dizaine de miss de prendre des photos seins nus. J'ai dit: 'je refuse, j'ai le droit.'"


"A une fille de 18 ans qui a posé seins nus et a refusé un travail par la suite, monsieur de Fontenay a dit 'je vais montrer les photos à tes parents'."

Vous avez bien été destituée de votre titre de Miss à l'époque?
"Oui... Monsieur de Fontenay m'a harcelée au téléphone pour la signature d'un nouveau contrat. J'ai refusé, et trois semaines après, les journaux titraient: 'Elle a triché, elle a menti sur son âge.'"


"Pendant 5 ans, ça a été horrible, j'étais obligé de cacher mon fils, j'étais traquée par la presse. Mme de Fontenay avait volé tous mes cadeaux, mes robes, mon vison... et ne les a restitués que sous la pression de mon avocat. J'ai des coupures de presse du passé, je les ai demandées aux archives des Yvelines."

 

Le titre « Miss France » est utilisé officiellement et très largement répandu depuis 1927. Guy Lévy a donné le titre de « Comité Miss France » à l'association qu'il a créé en 1954.

En vue d’une fête locale, le maire de la commune de Nicole, s’était assuré le concours de Brigitte Beaucaire, élue Miss France 1969 sous l’égide du Comité Miss France, animé par Jean Raibaud. Louis Poirot (compagnon et père des enfants de Geneviève de Fontenay) a alors protesté, en vain, se disant victime d’une concurrence déloyale par un « faux comité » ayant élu une « fausse miss ». Geneviève de Fontenay a alors transmis un télégramme au maire de Nicole :

 

 

« TRACT CHARLYS TRANSMIS JUGE D'INSTRUCTION PARIS SUITE PLAINTE DIFFAMATION CONFIRMONS IMPOSTURE DU FAUX COMITE - STOP - MICHELINE BAURAIN ELUE PATRONAGE OFFICIEL SECRETAIRE ETAT INTERIEUR ANDRE BORD ET QUARANTE MINISTRES ET PARLEMENTAIRES SEULE QUALIFIEE MISS MONDE LONDRES - PRENEZ IDENTITE FAUSSE 'MISS-COMITE MISS FRANCE SAINT-CLOU. »

Geneviève de Fontenay et Louis Poirot ont été condamnés pour diffamation à l’encontre de Jean Raibaut. Par arrêt du 6 décembre 1972, elle a été condamnée à 100 francs d’amende et à des dommages-intérêts pour diffamation.

En 1976, le TGI de Versailles permit à Guy Levy de retrouver son poste de président du Comité Miss France alors qu’il en avait été exclu en 1956 sur des documents falsifiés par Geneviève Mulmann et Louis Poirot. Le comité décida de l’exclusion de la secrétaire Geneviève Mulmann le 30 juillet 1976. Déjà, en 1958, Fernand Véran écrivait : « dans les années 1950, le trio vola en éclats, chacun souhaitant fonder sa propre organisation ». Une avalanche de procès s’abattit alors sur les frêles épaules de Miss France et ainsi débuta la "Guerre des Miss".

 

                                   "Pour moi, les parties "molles" de l'homme, c'est le cerveau !"     

                                   Citation Geneviève de Fontenay.


Octobre 2009. Un sondage du magazine FHM a révélé le nom des personnalités préférées des Français, mais pas que... La personnalité la plus antipathique serait Mme de Fontenay.

La Miss Elegance 1957 arrive encore une fois sur la première marche du podium, mais cette fois-ci dans une catégorie bien mois sympathique. La présidente du Comité Miss France a été élue "personnalité féminine française la plus méchante" par les Français. Juste derrière elle, on trouve Rachida Dati et Ségolène Royal.

Moi,je ne pense pas que cette femme soit réellement méchante. Elle est plutôt marrante,enfin... Elle m'amuse. Beudjull.

Samedi 22/10/2011

La guerre.

Se fera ? Ne se fera pas ? Un moment, on a bien cru, hier, que l'élection de Miss Aquitaine prévue au Grand Hôtel n'aurait pas lieu. En raison de nouvelles turbulences judiciaires. L'an passé, Geneviève de Fontenay a gagné son procès contre Endemol devant la cour d'appel. Mardi, la Cour de cassation a annulé l'arrêt.

L'élection Miss Nationale, et a fortiori les élections régionales, stoppées net ? « Bien que sûr que non ! » nous répondait hier soir l'intéressée. « Je l'ai dit, je le répète. Rien ne m'arrêtera. J'organiserai des élections jusqu'à ma mort et, s'il le faut sur le plan judiciaire, j'irai jusqu'à la Cour européenne. »

 

  « Courtelinesque »

Alors pourquoi tout ce remue-ménage ? « Une histoire courtelinesque » répond la « dame au chapeau » en sortant de son sac plusieurs dépêches AFP : « Regardez ! Un jour Endemol diffuse un communiqué, le lendemain un autre différent. Soi disant pour clarifier les choses car, selon eux, les journalistes n'ont rien compris. »

« Endemol dit n'importe quoi. La décision de la Cour de cassation ne concerne pas l'élection 2012 mais l'élection 2011. Je peux donc continuer et j'en suis heureuse pour tous ceux qui me soutiennent. Je ne peux pas faire un pas sans qu'on me salue et qu'on m'encourage. Ma force, c'est mon public, le peuple, au bon sens du terme. »

À Bordeaux, donc, hier, tout s'est déroulé comme prévu et Geneviève de Fontenay a confirmé la suite du programme jusqu'à la fin de l'année : « La finale n'aura pas lieu à Paris mais à Divonnes (casino Partouche dans l'Ain) le 4 décembre lors d'un dîner qui rassemblera 400 personnes et chacun paiera son repas. »

   Sous les lustres

L'élection de Miss Aquitaine a eu lieu dans une ambiance XVIIIe, entre les vieilles pierres et sous les lustres des salons du grand hôtel de Bordeaux. 230 personnes étaient attendues à cette soirée, 130 autour de tables nappées pour partager un dîner préparé par le chef étoilé Pascal Nibaudeau et une petite centaine sur des chaises disposées tout près du lieu d'évolution des Miss.

Une soirée en droite ligne d'une semaine de rêve pour les candidates avec voyages en limousine et séjours dans des hôtels prestigieux, comme le palace Loréamar (5 étoiles) à Saint-Jean-de-Luz. Avec plein de réceptions à la clé dont une hier à midi au Yo Resto à Bruges où tous les partenaires de l'opération étaient réunis. Avec plusieurs dames avec chapeau. En solidarité avec Geneviève.

   13 sur le podium…

Le seul souci de la journée a été l'abandon d'une candidate. Malade, celle-ci s'est décommandée le matin même. Rien de grave en soit mais cette défection a fortement troublé les superstitieux.

Les candidats au titre devaient être 14 sur le podium… elles ne seraient plus que 13. Le chiffre qui fait froid dans le dos. Patrick Bachey, du comité régional Miss nationale a vite trouvé la parade. « Elles ne sont pas 13. Avec Barbara Morel, miss Nationale 2011, ça fait 14. »

Le chiffre 13 porte parfois aussi bonheur. En tout cas, cet imprévu comme la décision de la Cour de cassation de cette semaine n'ont aucunement entamé l'enthousiasme de Geneviève de Fontenay, 79 ans. Et comme toujours, elle a mis la main à la pâte. En fin de journée déjà pour encourager et motiver les candidates. Dans les coulisses en soirée pour les aider à entrer en scène. Avec toujours du fil et une aiguille tout près d'elle, pour faire face à un éventuel problème de couture qui craque ou de bouton qui se détache.

Cette fois cependant, elle n'avait pas amené tout son matériel. Juste un grand sac et le minimum. « Lorsque je me déplace en voiture et qu'il y a un spectacle à assurer, je prends tout. Les cartons de vêtements et tout le reste. Là, c'est le minimum. Je suis venue en train. »

Sacrée Geneviève !Se fera ? Ne se fera pas ? Un moment, on a bien cru, hier, que l'élection de Miss Aquitaine prévue au Grand Hôtel n'aurait pas lieu. En raison de nouvelles turbulences judiciaires. L'an passé, Geneviève de Fontenay a gagné son procès contre Endemol devant la cour d'appel. Mardi, la Cour de cassation a annulé l'arrêt.

L'élection Miss Nationale, et a fortiori les élections régionales, stoppées net ? « Bien que sûr que non ! » nous répondait hier soir l'intéressée. « Je l'ai dit, je le répète. Rien ne m'arrêtera. J'organiserai des élections jusqu'à ma mort et, s'il le faut sur le plan judiciaire, j'irai jusqu'à la Cour européenne. »

 

« Courtelinesque »

Alors pourquoi tout ce remue-ménage ? « Une histoire courtelinesque » répond la « dame au chapeau » en sortant de son sac plusieurs dépêches AFP : « Regardez ! Un jour Endemol diffuse un communiqué, le lendemain un autre différent. Soi disant pour clarifier les choses car, selon eux, les journalistes n'ont rien compris. »

« Endemol dit n'importe quoi. La décision de la Cour de cassation ne concerne pas l'élection 2012 mais l'élection 2011. Je peux donc continuer et j'en suis heureuse pour tous ceux qui me soutiennent. Je ne peux pas faire un pas sans qu'on me salue et qu'on m'encourage. Ma force, c'est mon public, le peuple, au bon sens du terme. »

À Bordeaux, donc, hier, tout s'est déroulé comme prévu et Geneviève de Fontenay a confirmé la suite du programme jusqu'à la fin de l'année : « La finale n'aura pas lieu à Paris mais à Divonnes (casino Partouche dans l'Ain) le 4 décembre lors d'un dîner qui rassemblera 400 personnes et chacun paiera son repas. »

Sous les lustres

L'élection de Miss Aquitaine a eu lieu dans une ambiance XVIIIe, entre les vieilles pierres et sous les lustres des salons du grand hôtel de Bordeaux. 230 personnes étaient attendues à cette soirée, 130 autour de tables nappées pour partager un dîner préparé par le chef étoilé Pascal Nibaudeau et une petite centaine sur des chaises disposées tout près du lieu d'évolution des Miss.

Une soirée en droite ligne d'une semaine de rêve pour les candidates avec voyages en limousine et séjours dans des hôtels prestigieux, comme le palace Loréamar (5 étoiles) à Saint-Jean-de-Luz. Avec plein de réceptions à la clé dont une hier à midi au Yo Resto à Bruges où tous les partenaires de l'opération étaient réunis. Avec plusieurs dames avec chapeau. En solidarité avec Geneviève.

13 sur le podium…

Le seul souci de la journée a été l'abandon d'une candidate. Malade, celle-ci s'est décommandée le matin même. Rien de grave en soit mais cette défection a fortement troublé les superstitieux.

Les candidats au titre devaient être 14 sur le podium… elles ne seraient plus que 13. Le chiffre qui fait froid dans le dos. Patrick Bachey, du comité régional Miss nationale a vite trouvé la parade. « Elles ne sont pas 13. Avec Barbara Morel, miss Nationale 2011, ça fait 14. »

Le chiffre 13 porte parfois aussi bonheur. En tout cas, cet imprévu comme la décision de la Cour de cassation de cette semaine n'ont aucunement entamé l'enthousiasme de Geneviève de Fontenay, 79 ans. Et comme toujours, elle a mis la main à la pâte. En fin de journée déjà pour encourager et motiver les candidates. Dans les coulisses en soirée pour les aider à entrer en scène. Avec toujours du fil et une aiguille tout près d'elle, pour faire face à un éventuel problème de couture qui craque ou de bouton qui se détache.

Cette fois cependant, elle n'avait pas amené tout son matériel. Juste un grand sac et le minimum.

« Lorsque je me déplace en voiture et qu'il y a un spectacle à assurer, je prends tout. Les cartons de vêtements et tout le reste. Là, c'est le minimum. Je suis venue en train. »

Sacrée Geneviève !

 

                                                                                                                                                A voir aussi 

 

beudjull-noir.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 05/11/2011

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site