Ville de Groixvideo buzz

Biographie, Drake Francis.

"Seigneur, accordez nous plus d’audace, pour que nous puissions nous aventurer sur des mers plus larges, où les tempêtes nous montreront votre puissance et où nous perdrons de vue la terre, pour ne trouver les étoiles."  

Citation de Francis Drake.

      Sir Francis Drake (1542 à Tavistock, Devon - 28 janvier 1596) était un corsaire et explorateur anglais.

 

Francis Drake est né vers 1545 à Tavistcok dans le Devonshire dans une famille protestante de 12 enfants. Son père était chapelain dans la marine. Sa carrière de marin débute très tôt. Il est embarqué sur un modeste navire marchand à l’âge de douze ou treize ans. À la mort du capitaine et propriétaire, il prend la charge du navire, la "Judith"; il a environ 20 ans.

En 1567, il participe à une expédition de John Hawkins vers l’Afrique pour y acheter des esclaves et les revendre dans les colonies du nouveau monde en plus d’autres choses illicites. Malgré l’importance de leur flotte, les deux compères se font coincés par les espagnols dans une rade des Antilles. Drake et Hawkins s’échappent de justesse. Cet événement mena Drake à haïr les Espagnols, et un énorme désir de vengeance s’empara de lui (de plus, le catholiscisme espagnol le rebutait).Ce désir et cette haine ne restèrent pas sans fruits Drake se mit à piller des colonies espagnoles d’Amérique. Il n’en tira pas un grand succès, mais il aquit une renomée, et devint un marin sûr de lui.

 

                                            Ses débuts de corsaire.

Dans les années suivantes, Drake et ses hommes pillèrent avec plus ou moins de succès les colonies espagnoles d’Amérique. La renommée fit de lui un marin sûr et un intrépide guerrier. En 1572, à la tête de deux navires, il surprit et enleva aux Espagnols les places de Nombre-de-Dios et de Venta-de-Cruz situées sur la côte orientale de l’isthme de Panama.

 

De l’explorateur à la noblesse

De 1577 à 1580, Francis Drake fut le premier Anglais avec l’approbation de la reine Élisabeth Ire d’Angleterre, à faire un voyage autour du monde. Pour préparer une telle aventure, il s’était emparé de cartes et de la personne de pilotes portugais. Il passa le cap Horn par le passage qui porte aujourd’hui son nom. Puis il fut déporté par les vents jusqu’à 57 degrés Sud, ce qui lui permit d’infirmer la présence d’un continent austral à ces latitudes. Vers le Nord, il serait monté jusqu’à Vancouver le long des côtes de l’Amérique du Sud et Nord (il en profita pour attaquer et piller les colonies espagnoles de la côte ouest des Amériques). Il prit possession de la Californie, qu’il nomma la Nouvelle-Albion, et revint en angleterre par les Indes orientales et le cap de Bonne-Espérance. De retour, il fut anobli par la reine Élisabeth.

 

                                                  L’or des Antilles.

  

Il mena de nouvelles expéditions contre les colonies espagnoles en 1585. Il s’acquit alors une nouvelle gloire en s’emparant de plusieurs places aux Canaries et au cap Vert. Il manqua de peu le convoi d’or et dut se contenter de piller les ports de Saint-Domingue (1586), Carthagène et Sainte Augustine. La reine le nomma alors vice-amiral. Pendant la préparation de l’Invincible Armada (1587), il prit par surprise le port de Cadix et s’empara de l’or des Indes Espagnoles. Une action hautement audacieuse.

 

L’Invincible Armada

Rien n’allait plus entre Philippe II d’Espagne et Élisabeth d’Angleterre. Francis Drake s’illustra alors à la tête de plusieurs navires pour sauver son pays de l’Invincible Armada (1588), avec d’autres marins célèbres de son temps (John Hawkins, Martin Frobisher, Charles Howard, Walter Raleigh). Il s’empara notamment du vaisseau amiral espagnol.

L’année suivante, il tenta, mais sans succès, de reconquérir le Portugal pour Antonio de Crato. En 1595, il enleva aux Espagnols en Amérique, Sainte-Marthe et Rio-de-la Hacha; mais il échoua dans l’attaque de Panama.

 

 

  Un des exploits le plus célèbres de Drake fut la prise de la "caravane de l’argent", le convoi de chars qui transportaient l’argent des colonies espagnoles jusqu’à Cartagene. Drake intercepta la caravane près de Nombre de Dios (aujourd’hui Colon) pendant sa campagne dans la zone de Panama (1573). Les prises furent si grandes que Drake dut abandonner la plûpart de l’argent, car il n’avait pas de place pour l’amener en Angleterre.  Il a  fait le coup avec un Français, un cartographe connu, nommé Testud, qui a été tué par les Espagnols lors de la retraite dans la forêt pour rejoindre la côte Atlantique.
Le butin volé qui a été parfaitement quantifié par les Espagnols  a été planqué par Drake durant la fuite, et c’est une partie de ce fameux butin qui est recherché.

  

La dysenterie le terrassa en 1596, alors qu’il  pillait les villes des Antilles près de San Juan, actuelle capitale de Porto Rico. Il fut inhumé en mer à Portobello du côté de Panama dans un coffre en fer en harnois complet.

 

En Angleterre, Francis Drake était un héros, et sa mort apporta beaucoup de deuils. En Espagne, il était considéré comme un pirate sans foi ni loi. Sa mort y apporta des fêtes. Philippe II avait d’ailleurs promi 20 000 ducas (une somme considérable) pour quiconque permettrait sa mort. 

 

Drake, qui voue aux Espagnols une solide inimitié, profite de son voyage dans le Pacifique pour ravager les côtes du Chili et du Pérou. Un jour , il vide un bateau espagnol, le Cagafuejo, des centaines de barres d’argent qu’il contient. Le commandant s’attend au pire, quand l’Anglais lui déclare qu’il est libre de reprendre sa route. Tout ému, le brave homme bredouille des remerciements puis, s’enhardissant, remarque : "Capitaine, mon navire devrait s’appeler désormais Cagaplata, c’est-à-dire Crache-argent, et le vôtre Cagafuefo, Crache-feu !". Quelques semaines plus tard, Drake aborde en Californie. Il accomplit 2 gestes qui, pour lui, tiennent lieu de prise de possession : il cloue sur un arbre une plaque en cuivre attestant que le cacique a fait don de son pays à la reine d’Angleterre; au pied de l’arbre, il enterre une pièce de 6 pence. On devait effectivement retrouver en 1937 une plaque en cuivre, à Golden Gate.

 

On attribue à Drake l’introduction en Europe de la pomme de terre, qu’il apporta de Santa-Fe (Mexique).

À vérifier
Drake aurait proposé au cours de sa carrière de protéger les navires espagnols chargés d’or en échange d’une certaine somme payable à l’année. Philippe II a refusé. Mais l’offre semble avoir été sérieuse et le prix raisonnable.


 

 

beudjull-noir.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 05/11/2011

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×