Ville de Groixvideo buzz

Biographie, Boyington Gregory. (Papy Boyington).

 

Pendant la seconde guerre mondiale, le commandant des Marines, Greg, "Papy"Boyington était à la tête d’une escadrille de pilotes de chasse. Celle-ci était composée de marginaux et d’aventuriers qui devinrent les terreurs du Pacifique...

                        "On les appelait les têtes brulées".

"Montrez moi un héros, je vous montrerai un pauvre type"

Citation G.Boyington


Greg "Pappy" Boyington est  né à Coeur d’Alene, (Idaho) le 4 décembre 1912. Il est d’origine Sioux. 

Passionné de vol , il lisait tous les livres sur la première guerre mondiale qui parlait de ce sujet. Il subit jeune le divorce de ses parents, ainsi qu’un beau père alcoolique. Greg Boyington parti à Tacoma en 1926 où il fit ses preuves de lutteur dans les salles mais aussi dans la vie. Sa mère travailla comme standardiste pour lui payer ses études. De son côté, Greg a travaillé l’été dans une mine d’or de L’Idaho pour participer aux cotisations de la "fraternité d’Alpha de Chi de Lambda". .

Il entra à l’université de Washington en 1930, participe au ROTC (l’école de formation des officiers de réserve). Il reçu son diplôme en construction aéronautique en 1934 puis parti travailler pour Boeing comme ingénieur aéronautique.

Rentre dans le corps des Marines en juin 1935. C’est lors de son inscription qu’il réalisa avec son acte de naissance que son père n’était pas le vrai. Puis parti dans le nouveau programme naval de la marine (USMC) à Pensacola (Floride) le 18 février 1936, classe 88-C. Il se maria secrètement avec sa première femme (Helen qu’il rencontra en 1934) car l’école n’acceptait que des célibataires, elle lui donna un fils 10 mois plus tard "Gregory Clark Boyington". C’est également à Pensacola que débuta son goût pour l’alcool, tout comme sa réputation de bagarreur. 

                                              Lucybelle.


En 1936 il rejoint le corps des Marines et devient pilote, mais ses frasques l’obligent à démissionner. Il s’engage alors aux côtés du général Chennault et de ses Tigres Volants en Chine, où il est crédité de 6 victoires.

 Voici l’origine des dents de requin dessinées sur les P40 des Tigres Volants :

Nous sommes à la fin de l’année 1941 à Toungoo en Birmanie. On entend tinter les clochettes des temples. La mélodie se propage à travers les bruissantes forêts de bambous et les flamboyants chargés de fleurs, jusqu’à la piste d’aviation brûlante où un jeune pilote blond s’applique à barbouiller de peinturele nez de son appareil.


Le travail est terminé. Eric Shilling s’éccarte de quelques pas pour admirer son 
oeuvre. C’est à l’occasion d’un repas exotique organisé par un voisin missionnaire que le jeune homme, âgé de 25 ans, en avait eu l’idée.

Chez son hôte, Shilling avait découvert dans un journal la photographie d’un messerschmitt 110 appartenant à une unité de la Luftwaffe, basé fort loin de là,en Méditerranée, qui portait le nom de Haifischgruppe, ou "groupe des requins".

 

 

 

                                           Eric Shilling.             

Il était donc en train d’orner son Curtiss P-40 de la même geule béante de requin. Au dessus de la double rangée de dents, il peignit, de part et d’autre du nez de l’appareil, un oeil menaçant. Satisfait du résultat, Shilling s’éloigna du terrain d’un air décidé pour revenir accompagné d’un homme svelte et bronzé, à l’allure sportive et au regard perçant. Le nouveau venu, prit du recul, observa l’œuvre sous tous les angles, puis fit une grimace que l’on pouvait interpréter comme un sourire d’approbation.

 
Shilling déclara qu’il désirait en faire l’emblême de son groupe;mais
son 
compagnon, Claire lee chennault, trouva qu’il serait bien de doter tous les P-40 de l’escadre du même attribut.    

                                                  Claire lee chennault.   

  

Après l’attaque sur Pearl Harbor, il rejoint à nouveau les Marines mais il est toujours indiscipliné, buveur et amateur de femmes.

Il rassemble autour de lui des fortes têtes dans l’escadrille VMF 214, basée sur l’île de Vella Lavella, dans le Pacifique-sud, et qui choisit le surnom de « Black sheep » (les brebis galeuses). Il y est surnommé "Pappy" parce qu’il a, à l’époque, 30 ans soit 10 de plus que la moyenne de ses pilotes. Son escadrille revendique 96 victoires aériennes dont 28 sont attribuées à "Pappy".

Même si Boyington était très fatigué au début janvier, il n’en poursuivait pas moins ses missions. (Pour ne pas s’assoupir en vol, il s’introduisait sous les paupières de fines particules de tabac, qui, en irritant ses yeux, les lui faisaient garder ouverts.)

A la mi-janvier 1944 une mission d’envergure fut prévue. Dès le début, Boyington incendia un Zero, puis ses ailiers le perdirent de vue.

Il plongea à l’attaque avec Ashmun, son second, lorsqu’ils furent assaillis par d’autres Zero. Les deux Corsair adoptèrent un vol défensif en ciseaux et descendirent chacun un chasseur à disques rouges.

Ashmun fut touché et son moteur se mit à fumer ; Boyington le couvrit lors de sa descente vers la mer et abattit encore un Zero alors que son ailier amerrissait. Quittant les lieux, le Corsair de Boyington fut atteint au réservoir et prit feu, mais l’as américain eut le temps de se parachuter.

La meute de Japonais passa le quart d’heure suivant à mitrailler Boyington maintenu à la surface par son gilet de sauvetage. Blessé, il attendit deux heures avant de gonfler son canot de sauvetage. Peu avant la tombée de la nuit, un sous-marin ennemi fit surface et le captura.

Les Japonais ne signalèrent jamais qu’ils avaient fait Boyington prisonnier 18 mois au camp d’Ofuna à Yokohama, et ce dernier fut porté disparu.

Ainsi, l’as des as aux vingt- huit victoires se vit-il octroyer la médaille d’honneur à titre posthume... avant de la recevoir en personne après sa libération, à la fin de la guerre ...

Décédé le 11 janvier 1988 à Fresno (Californie) d’un cancer, il est enterré au cimetière militaire d’Arlington .

 

Pour son héroïsme extraordinaire et son sens du devoir en qualité de commandant de la VMF 214 engagé contre les forces Japonaises dans la zone des Solomons centrales entre le 12 septembre 1943 et le 3 janvier 1944. Constamment surclassé en nombre à l’occasion de missions dangereuses en secteur ennemi fortement défendu, le Major Boyington a frappé l’ennemi avec audace et et une courage, conduisant son unité au combat avec des résultats dévastateurs sur les navires ennemis, les installations côtières et les forces aériennes. Résolu à infliger le plus de dégats possibles à l’ennemi, le Major Boyington a conduit sa formation de 24 chasseurs au-dessus de Kahili le 17 octobre et cerclant au-dessus de l’aérodrome où était basés 60 appareils, laissa à l’ennemi le temps de décoller pour les affronter en combat aérien. Sous son commandement, nos appareils ont abattu 20 appareils ennemis sans perte pour nous. Aviateur de grand talent et chasseur déterminé à se battre même dans des conditions défavorables, le Major Boyington a personnellement abattu 26 appareils ennemis à ma tête de son unité et par son exemplarité a développé un mode de commandement aggressif qui fut un facteur déterminant dans la stratégie employée sur ce théatre des opérations.

FRANKLIN D. ROOSEVELT


Greg "Pappy" Boyington et "les huiles" par Texwolf

                                                                                                                          Biographies à voir aussi

                            

 

 

beudjull-noir.gif


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/01/2012

Site de France viteavous.com  Vos racines.fr  aquadesign.be annuaire.indexweb.info  01 referencement getclicky.com Annuaire référencement  http://www.la-toile.com/ le moteur terresacree activesearchresults  iozoo.com Voyage et tourisme de l'annuaire Webrankinfo   chatbotgame.com/ thekonstrukt.com/ Blogs Directory Nom de Domaine Petites Annonces Gratuites  annuaire liens en dur  http://french.casinoredkings.com/ référencer son sitedigg-france http://www.okamag.fr/ http://www.dmoz.fr/  Voyage http://www.ton-casinoenligne.com/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site